L’attachement a Dieu

Articles archivés

MOI ET MA MAISON NOUS SERVIRONS L’ETERNEL

Créé par le 25 août 2009 | Dans : L'attachement a Dieu

Et si vous ne trouvez pas bon de servir l’Éternel, choisissez aujourd’hui qui vous voulez servir, ou les dieux que servaient vos pères au delà du fleuve, ou les dieux des Amoréens dans le pays desquels vous habitez. Moi et ma maison, nous servirons l’Éternel. Josué 24 : 15 

Josué exhorte son peuple, ses pairs, son entourage à choisir qui ils veulent servir car lui a déjà fait son choix. Si nous prenons la lecture de ce chapitre 24 dès le début, nous noterons qu’à travers la bouche le Josué, l’Eternel rappelle d’abord au peuple la longue marche qu’il a commencée avec lui depuis Abraham. Il leur rappelle tout le chemin parcouru, chacune des péripéties, les difficultés rencontrées, la pénibilité du cheminement mais aussi et surtout les victoires qu’Il leur a permis de remporter. 

Ce n’est donc pas une exhortation basée sur la théorie, sur des pensées ou des concepts philosophiques mais sur l’expérience de la marche avec Dieu. Expérience à travers laquelle tous les sens ont été éveillés car il leur a été donné de voir, de sentir, de toucher, d’entendre et de gouter aux bontés de l’Eternel dans leur vie. 

Lire la suite »

QUEL EST DONC CELUI-CI, A QUI OBEISSENT MEME LE VENT ET LA MER?

Créé par le 22 juin 2009 | Dans : L'attachement a Dieu, La fidelite de Dieu, La presence de Dieu

Dans l’evangile de Marc 4 : 35-24 il nous est rapporté qu’après avoir enseigné la foule toute la journée, Jésus souhaite se retirer avec ses disciples et il les invite alors à passer à l’autre bord, histoire prendre du repos. Mais pendant ce passage, une tempête se lève et les disciples prennent peur. Tout à leur angoisse, ils réveillent le maitre et celui-ci ordonne à la tempête de ce taire, et elle lui obéit.

Bien que ce passage soit bien connu, nous allons nous appesantir sur quelques points :

  • Passons à l’autre bord : le passage à l’autre bord signifie la décision d’opérer un changement, de passer à une autre étape de sa vie, de changer sa nature, de faire disparaître le vieil homme. Notre vie est faite de résolutions de changer ceci ou cela. Tout ceci est très louable mais nous devons nous interroger sur la compagnie que nous nous associons lorsque nous décidons de passer à l’autre bord. Que le passage soit initié par nous-mêmes, par un tiers ou par Christ, nous devons être surs de nous trouver dans la bonne barque. Car il y avait aussi d’autres barques avec lui. En effet, d’autres barques faisaient partie du cortège, Ainsi dans notre vie, lorsque nous prenons des décisions ou que nous nous engageons dans un chemin, nous devons prendre conscience que nous embarquons forcément d’autres personnes avec nous, proches ou lointaines, volontairement ou non, et que leur sort devient dons irrémédiablement lié au notre. C’est pourquoi nous devons faire attention à nos choix.

  • Il s’éleva un grand tourbillon, et les flots se jetaient dans la barque, au point qu’elle se remplissait déjà :

    Lire la suite »

Ruth ou l’attachement indéfectible à Dieu

Créé par le 07 mai 2009 | Dans : L'attachement a Dieu, La fidelite de Dieu

Le texte est tiré du livre de Ruth que je vous invite à lire dans son intégralité, il n’est pas très long mais nous allons surtout baser notre message sur le chapitre 1. 

Ruth est une femme moabite, peuple maudit par Dieu. A cause de la famine qui règne dans son pays, Elimélec prend sa femme, Naomi et ses deux fils et les emmène dans le pays de Moab. Dans ce pays, leurs fils font la rencontre de deux filles originaires de ce pays et les épousent. Tour à tour, Elimélec et ses fils décèdent. Naomi décide alors de retourner dans son pays de Juda car elle avait entendu que la famine y avait cessée. Ces deux belles-filles lui proposent d’y aller avec elle mais Naomi essaie de les en dissuader. Orpa cède devant la première partie de l’argumentaire de sa belle-mère et bien qu’en larmes, s’en va quand même. Malgré son insistance, Ruth lui répond : « Ne me presse pas de te laisser, de retourner loin de toi ! Où tu iras j’irai, où tu demeureras je demeurerai ; ton peuple sera mon peuple, et ton Dieu sera mon Dieu ; où tu mourras je mourrai, et j’y serai enterrée. Que l’Éternel me traite dans toute sa rigueur, si autre chose que la mort vient à me séparer de toi ! » 

Lire la suite »

traditionprimordiale |
minhadj alghouraba (cheikh ... |
ilyasse123 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | koki
| EGLISE DE DIEU Agapè Intern...
| UNION DES EVANGELISTES INTE...