Dans l’evangile de Marc 4 : 35-24 il nous est rapporté qu’après avoir enseigné la foule toute la journée, Jésus souhaite se retirer avec ses disciples et il les invite alors à passer à l’autre bord, histoire prendre du repos. Mais pendant ce passage, une tempête se lève et les disciples prennent peur. Tout à leur angoisse, ils réveillent le maitre et celui-ci ordonne à la tempête de ce taire, et elle lui obéit.

Bien que ce passage soit bien connu, nous allons nous appesantir sur quelques points :

  • Passons à l’autre bord : le passage à l’autre bord signifie la décision d’opérer un changement, de passer à une autre étape de sa vie, de changer sa nature, de faire disparaître le vieil homme. Notre vie est faite de résolutions de changer ceci ou cela. Tout ceci est très louable mais nous devons nous interroger sur la compagnie que nous nous associons lorsque nous décidons de passer à l’autre bord. Que le passage soit initié par nous-mêmes, par un tiers ou par Christ, nous devons être surs de nous trouver dans la bonne barque. Car il y avait aussi d’autres barques avec lui. En effet, d’autres barques faisaient partie du cortège, Ainsi dans notre vie, lorsque nous prenons des décisions ou que nous nous engageons dans un chemin, nous devons prendre conscience que nous embarquons forcément d’autres personnes avec nous, proches ou lointaines, volontairement ou non, et que leur sort devient dons irrémédiablement lié au notre. C’est pourquoi nous devons faire attention à nos choix.

  • Il s’éleva un grand tourbillon, et les flots se jetaient dans la barque, au point qu’elle se remplissait déjà :